“La panthère des neiges” de Sylvain Tesson

Intro de l’auteur :

« Je l’avais rencontré [Vincent Munier] un jour de Pâques, après une projection de son film sur le loup d’Abyssinie. Il m’avait parlé de l’insaisissabilité des bêtes et de cette vertu suprême : la patience. Il m’avait raconté sa vie de photographe animalier et détaillé les techniques de l’affût. C’était un art fragile et raffiné consistant à se camoufler dans la nature pour attendre une bête dont rien ne garantissait la venue. On avait de fortes chances de rentrer bredouille. Cette acceptation de l’incertitude me paraissait très noble — par là même antimoderne.
Moi qui aimais courir les routes et les estrades, accepterais-je de passer des heures, immobile et silencieux ? »

Préparez-vous à l’émerveillement …

Résumé :

Le photographe animalier  Vincent Munier invite son ami Sylvain Tesson à le suivre dans sa nouvelle quête au cœur du Tibet : trouver et photographier la panthère des neiges, un animal fugace, rare et magnifique. Débute alors une aventure, tant physique que mentale, où ils vont affronter des températures arctiques pour tenter de repérer sa trace. S’il est possible de la trouver, ce ne peut être que durant les mois d’hiver où la saison des amours offre un minuscule espoir de l’apercevoir…

Mon avis : 

Un merveilleux voyage au cœur d’un Tibet encore sauvage, à l’affût de la fabuleuse panthère des neiges. Une croisade à travers de somptueux paysages sauvages, des rencontres humaines chaleureuses malgré la précarité de la vie dans certains de ces endroits isolés… La mémoire s’agite, le passé et les souvenirs s’invitent dans la tête de Sylvain, alors qu’il apprend ce qu’est l’affût et la patience, avant d’atteindre le nirvana lorsque la rencontre se produit enfin… Le citadin, tel qu’il se décrit lui-même, a su ouvrir son être à l’immensité de la liberté sauvage. Il ne pensait pas être capable de silence et d’immobilité des jours entiers, pour une hypothétique apparition féline…  Mais, il a su ressentir du plaisir dans l’attente, par amitié tout d’abord, puis par essence profonde de son être.

Sylvain Tesson est un amoureux des mots, il en joue d’ailleurs avec une infinie perfection.  Il sait nous entrainer avec lui, au cœur de cette nature dont il décrit la beauté, la suprématie, la rudesse et la cruauté par une « éloquence littéraire » ciselée avec grâce. Quand ses souvenirs affleurent à son esprit, l’écriture se veut un rien plus sarcastique, il aime se gausser de lui-même par petites touches délicates. Chaque mot est utile, nécessaire et parfaitement à propos, du plaisir pour les yeux au fil des pages.

Ce livre est un hommage à la pureté de la présence suggérée du félin et au bonheur absolu de l’œil qui le surprend enfin, une ode à cette liberté originelle que l’Homme ne doit en aucune façon bafouer. Sylvain Tesson et « la panthère des neiges » nous inspirent le Respect de la Nature et le besoin de transmission dans l’amour et l’empathie…

Je finirai en disant que j’ai adoré ce livre que j’ai lu d’une traite :

176 pages de poésie pure.  

J’ai eu récemment l’immense plaisir d’assister à la Conférence de Sylvain Tesson qui s’est déroulée le 27 novembre dernier, à la Librairie Maupetit (Marseille). La salle était noire de monde mais attentive…

Inoubliable… 

Quelques infos :

“La panthère des neiges” (Ed. Gallimard) a remporté le Prix Renaudot 2019.

Sylvain Tesson : http://www.gallimard.fr/Contributeurs/Sylvain-Tesson

La Panthère des neiges:
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/La-panthere-des-neiges

Sylvain Tesson en conférence à la librairie Maupetit (Marseille) le 27/11/2019 pour la sortie de son livre “La panthère des neiges” (chez Gallimard – Prix Renaudot 2019)

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier