Les Salons du Livre… un semestre qui promet d’être riche en émotions

Les Salons du Livre… un semestre qui promet d’être riche en émotions

Les auteurs ne sont pas simplement des scribouillards qui s’enferment pour écrire leur prochain ouvrage, dans le secret des Dieux.
Ce sont aussi des personnes qui aiment rencontrer leurs lecteurs et futurs lecteurs.

Les Salons du Livre sont faits pour ça

Et quoi de plus motivant pour un auteur que de vivre ces échanges aux côtés d’autres auteurs. Les Salons du Livre sont faits pour ça. Ce sont des événements riches en découvertes et en partages. C’est l’occasion de discuter de l’écrivain qui est en nous, mais également de la femme ou l’homme que nous sommes avant tout.

Les lecteurs ne viennent pas simplement chercher l’ouvrage qu’il leur plaira de lire. Ils ont compris depuis longtemps que le livre n’existe pas sans la personnalité, le parcours de vie, les émotions, les espoirs et les combats de celui qui l’écrit. Ils savent aussi que lire est un acte d’amour et d’osmose. Alors, comment réaliser cela sans se connaître mutuellement ? Les Salons du Livre sont aussi faits pour ça.

J’ai participé à mon premier Salon du Livre, en octobre dernier : « Le Salon du Livre des Auteurs Indépendants », 1er du genre à Marseille. Une magnifique journée ensoleillée placée sous le signe de la découverte.

Tout était nouveau pour moi, tout me semblait magique et j’avoue avoir ressenti un peu de fierté d’être de ce côté de la table pour présenter mes ouvrages.

Si le succès n’a pas été au rendez-vous, je n’en ai pas été blessée le moins du monde. Ce qui importe, c’est d’avoir vécu une première expérience aux côtés d’auteurs sympathiques et de visiteurs intéressés.

Ce Salon m’a d’ailleurs permis de faire de belles rencontres avec des homologues auteur(e)s, des lecteur(trice)s, des chroniqueur(euse)s, certains avec lesquels une véritable amitié est née et se confirme chaque jour.

Cette année, mon agenda commence à s’étoffer

Je suis ravie de vous annoncer ma présence à plusieurs Salons du Livre,
au moins pour les six mois à venir.

Pour commencer les festivités du Livre, je co-organise, avec la librairie-papeterie-presse du Roy d’Espagne, une séance de dédicace avec deux amies auteures le 8 mars prochain sur la terrasse du centre commercial du Roy d’Espagne, Bd Velasquez, 13008 Marseille.

Puisque ce jour est dédié aux femmes qui se sont battues pour faire entendre leur voix et obtenir des droits légitimes, je trouve que cette date est tout à fait indiquée pour découvrir l’univers littéraire totalement différent de trois auteures indépendantes:

Eva Marin                                                                                                            Alice Masson
(auteure de « Le Linceul des âmes »)                               (auteure de « Modern Love »                                                                                            et « Le croustilleur de Versailles »)

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ma part, je présenterai 

Les Gardiens du Sceau” et “De mémoire en souvenirs

Festival « Des Livres et vous »
(Salle Galhuid, Greasque, 13850)

 — ANNULÉ —

http://deslivresetvous.blog4ever.com/

« Salon du Livre de la Ronde des Peintres »
(Tempo Ste Anne, Av de Mazargues, Marseille, 13008)

http://la-ronde-des-artistes-peintres.blogspot.com/

« Le Café des artistes »
(353 Av de Montolivet, Marseille, 13012)

http://csmb13.fr 

« Salon du Livre de la Ronde des Peintres »
(Salle de la Belle Epoque, Plan de Cuques, 13380)

http://la-ronde-des-artistes-peintres.blogspot.com/

Les informations seront apportées prochainement pour chaque événement.

Les auteurs indépendants ont besoin de vous pour exister

N’oubliez pas que les auteurs indépendants ont besoin de vous pour exister, ils n’ont pas les moyens médiatiques des maisons d’édition traditionnelles pour le faire. Ils comptent sur l’intérêt que vous porterez à leurs ouvrages.

Et, bien plus que les auteurs des maisons d’édition traditionnelles, les indépendants sont « accessibles » et leur plus grand plaisir est de rencontrer leurs lecteurs et de discuter avec eux pour se connaître mutuellement.

Non, les Auteurs indépendants ne sont pas les « ratés de l’édition traditionnelle »,  ils ont souvent fait le choix de l’Autoédition et donnent autant de raisons à cette préférence qu’il y a de personnalités créatrices.

Et je terminerai en disant que les Indés ont des lecteurs de plus en plus nombreux. Des chroniqueurs et des blogueurs qui leur font confiance, c’est peut-être parce qu’ils reconnaissent le talent, le travail, le perfectionnisme, la passion derrière la plume.

Alors, j’espère vous voir bientôt

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier